lundi 31 décembre 2012

Bilan 2012

Mes chers égarés,

Difficile de couper au jeu annuel des bilans (du moins, pour ma part). 2012 a été une belle année, pour beaucoup de raisons (dont une qui pèse presque 10 kg et qui est trop pleine de choupinitude), ainsi que d'un point de vue littéraire.

Rapide rétrospective

Après la correction de mes deux romans pendant le premier semestre, je leur ai trouvé une maison d'édition à chacun, beaucoup plus vite que ce que j'espérais ! Pour preuve, la Guerrière Fantôme est sortie fin octobre aux éditions du Riez et poursuit son bonhomme de chemin, tandis que Subliminale paraîtra aux éditions Castelmore en 2014.

Les projets


J'ai sous le coude une petite surprise à réécrire, j'y songe en parallèle du Lion et ça me démange.
Je poursuis ma rédaction du Lion à La Langue Fourchue (200 000 sec depuis hier, premier tiers atteint, youhou !) Je dois finir pour le troisième trimestre au plus tard. Normalement, c'est faisable.
Je vais devoir attaquer les corrections éditoriales de Subliminale courant du premier semestre. Je vous en dirai peut-être un peu plus là-dessus, et puis si possible, j'espère aussi attaquer un deuxième volet dans l'univers de Subliminale. Mais ça, je dois en parler avec mon éditrice d'abord. ^__^

Tradition...

Je vous souhaite à toutes et tous une merveilleuse année 2013, pleine de merveilleuses ou terribles lectures, d'amour et d'aventure, et de ces petites choses qui font le sel de la vie.

Et voici un petit cliché, une plage de chez moi en hiver.



À bientôt !
Syven 

4 commentaires:

Dominique Lémuri a dit…

Bravo pour cette magnifique année, Syven ! Je te souhaite une année 2013 à sa hauteur !

Jo Ann a dit…

Bonne année ! :-)
Hâte d'avoir la Guerrière et les prochains ! :-)

Earane a dit…

Que 2013 soit aussi prolifique et que la joie t'accompagne !

Roanne a dit…

Voilà un bilan comme je les adore ! Bravo à toi et bon courage pour boucler le Lion et réaliser les corrections éditoriales sur Subliminale.

Et bien entendu, mes meilleurs voeux, même si déjà envoyé (et un peu en retard sur ce blog).

Ça me rappelle qu'il me semble avoir vu passer un email de ta part auquel j'ai oublié de répondre. Ahem...