jeudi 28 août 2008

Tension maximale...

Quand je pense que j'ai oublié mes tissus, ma peau de nounours, mon sac de fermetures éclairs, mes rubans, mes noeuds-noeuds, et mes pressions chez Belle-maman ! Je ne m'en remets pas.

Je n'ai pas pu attaquer les cadeaux de ma filleule. J'ai fait un joli doudou (encore un oeil à coudre), et une turbulette (encore 6 pressions à coudre), mais rien de plus.

Ceci mis à part, petite rigolade d'hier soir.

Je lisais un bouquin sur les sociétés secrètes (assez décevant ce bouquin), quand j'ai demandé à mon cher et tendre sur le point de fermer les yeux:
— Tu n'entends pas ce bruit bizarre ?
On aurait dit que quelqu'un se servait d'une scie électrique dans le lointain. Etrange à 23h34.
— Je n'entends rien, qu'il m'a dit, c'est sûrement le disque dur qui défragmente.
J'ai une ouie super sensible, doit-on le rappeler ? Et là, je me replonge dans la lecture.
Mais le bruit se rapproche. Je lève les yeux...

Un moustique au plafond !
Deux énormes araignées sur le qui-vive !

C'est là que j'ai dit:
— Si y'en a une qui le bouffe, elle sauve sa vie.
Je suis le mets préféré des moustiques. Même mes pieds les rendent fous (pas pour les mêmes motifs que d'autres personnes).

N'empêche que Nereij et moi sommes un peu flippés par les araignées. Avant, on ne les aimait pas plus que ça, mais on ne leur aurait rien fait à part les mettre dehors. Tout a changé depuis qu'on en a des ENORMES... et qu'on en tue plusieurs tous les jours (on a cessé de les mettre dehors, on n'en pouvait plus, honte sur nous).

Bref, on avait deux specimens (diamètre supérieur à une main de bébé), plus un moustique. Je suis allée chercher le balai, une tong, et du sopalin. C'est fou comme je me sens plus forte armée d'un balai et d'une tongue. J'ai eu le moustique, Nereij la grosse araignée brune.

On a crié comme des pucelles quand l'araignée qu'il a eue est tombée par terre. L'autre a fui dans le mur. Mais on est restés, on n'est pas allés dormir dans le bureau. Si c'est pas beau la maturité !

6 commentaires:

Anne a dit…

Et c'est là qu'on regrette l'absence de vidéo.

Mais bravo pour votre bravoure lors de l'exécution puis de vos nerfs solides pour dormir dans votre lit :)

Drenka a dit…

Deja que y a deux araignees pour le meme poste, si en pusse Neirej leur pique leur boulot hein

Elodie a dit…

Je suis admirative.
La même chose à la maison et j'aurai filé DIRECT dormir dans le salon.

Limite j'aurai hésité à appeler pour me faire héberger chez des amis :p

Barbaso a dit…

D'accord avec Elodie, je me rappellerai toujours de la fois où on était allés sonner chez la voisine avec mon ex pour qu'elle nous débarasse d'une araignée...

Zordar a dit…

Et ça écrit des récits de fantasy héroïques ! Ah, bravo !
C'est un balai+2 ?

Nicolas B. Wulf a dit…

Un combat épique face à un adversaire supérieur en nombre ! Bravo pour cette belle victoire de la tongue sur l'envahisseur à grandes pattes (parce que le moustique devait faire une bonne taille lui aussi, non ?)