lundi 29 mars 2010

Le salon du livre

Difficile de raconter une telle journée.

Le train la veille, sans pépin, sans retard.
Pas grand chose d'écrit, parce que trop crevée.
Arrivée chez mes amis, super bien accueillie.
Pas couchée trop tard.
Presque fraîche au matin.

Arrivée au salon, j'ai patienté un moment aux caisses où par bonheur, Luani est arrivée avec son bébé (trop mimi). On en a profité pour bavarder, parce que l'attente a été très longue.

Du coup, on est arrivées à 11h au lieu de 10h30 sur le stand des éditions Gründ. J'ai fait la connaissance de Xavier Décousus, l'éditeur de Nadia Coste, qui apprécie le travail de CoCyclics (oui, sautillements de joie intérieurs ) Nous avons débouché le champagne, c'était grandiose ! On a parlé de la table qu'il mettrait l'an prochain pour Nadia, des corrections, du collectif: une rencontre enrichissante ! ^_^

[Je vous mets le lien vers l'article de CoCyclics qui explique plein plein de choses :
Fedeylins, à paraître aux éditions Gründ]

Après après, on est allé sur le stand de Mnémos, Brage, Mille saisons, et d'autres, mais c'est passé très vite, au point que je n'ai pas fait tous les stands prévus. Donc, on s'est rendu dans le salon de thé qu'on avait réservé. J'en ai distribué des cartes ! J'ai discuté de tout et de rien, d'écriture, de romans, de parutions, d'objectifs, de comité de lecture, du numérique...

Nous sommes passés chez Scylla (la librairie légendaire), nous sommes allés au restaurant dont je retiens plusieurs choses.

Qu'il ne faut pas laisser les pots de caramel seuls dans un sac.
Qu'il faut se méfier des trucs frits qui sont remplis de glace.
Que les japonais pleurent comme des madeleines quand une femme défait ses cheveux devant un homme.
Que dans Au Sortir de l'Ombre, la scène sur le port est poignante.
Que CoCyclics s'enrichit chaque jour de ses nouvelles rencontres.

Quel plaisir fou de revoir ses amis, et de s'en faire de nouveaux !

J'ai aussi avancé sur les Siwès Chronicles sur le trajet du retour.
Je vous copie ce que j'ai écrit à midi sur le fil du challenge quand j'ai fait mon point d'avancement Ignorez les répétitions svp.:
Etat d'esprit: je suis re-gonflée à bloc, et de nouveau "dedans".
Je sais ce que je veux pour ce roman. Je veux que le lecteur sente l'herrès lui picoter les doigts, éblouir ses yeux, l'arracher à la mort. Je veux qu'il sente l'adrénaline, la peur, le dégoût de la guerre, la violence de la lutte pour la survie. Je veux qu'il perçoive la grandeur de ce monde, son âge et son exubérance. Enfin, j'y tiens, je veux qu'il rêve d'être lié à un fabuleux : c'est un roman qui parle de l'amour, celui qu'on ne contrôle pas et nous marque à jamais.

Y arriverai-je?
Aucune idée.
En tout cas, je vais mettre le paquet.

Et puis, même si je n'arrive pas à atteindre tous ces objectifs, ce que je souhaite de tout coeur, c'est qu'il fasse rêver les ados comme j'en rêvais à leur âge.

Il est tard, j'avais beaucoup à faire ce soir, mais je vais ouvrir mon fichier pour y noter quelques lignes qui me sont venues au volant tout à l'heure et que je tâche de ne pas oublier.

Allez, une petite photo de moi prise par notre reporter de choc !

5 commentaires:

Nadia Coste a dit…

T'es belle !

C'était trop chouette de se voir et faire la fête pour Cocy (et les fedeylins).

Bises !

Syven a dit…

Oh oui !

Garulfo La Grenouille a dit…

Un très grand moment, une fois de plus ! Je ramènerai encore du champagne la prochaine fois parce que quand même, c'est trop bon... J'ai juste oublié de récupérer les coupes chez Blacky (argh).

Sinon, pour les photos, c'est pas fini. Et je vous réserve une surprise pour les Imaginales...

Tagada tsoin tsoin.

Garulfo

Cédric a dit…

Je te rejoins entièrement lorsque tu dis vouloir faire rêver les ados comme tu as rêvé étant jeune :)

Quoi qu'il en soit, j'aurais beaucoup aimé être des vôtres. Bientôt, peut-être...

Bravo pour ta détermination et le travail accompli pour CoCyclics :)

¨Pandora a dit…

Je n'ai pas goûté le champagne, mais le coeur y était et les capuccinos du Delyan étaient très bons
A bietôt pour les Imaginales et en attendant go, go, go ^^