mercredi 19 mai 2010

Syven's Weekly Report

Au Sortir de l'Ombre - Préoccupations de l'auteur interrogé.

Vous êtes-vous déjà demandé comment on présente un roman ? Pas au lecteur de passage, qui lorgne la quatrième ou la première page, mais plutôt  à l'intéressé-surprise, qui au détour de la conversation, vous demande de quoi parle votre roman à paraître aux éditions du Riez en février 2011. (La pub ne nuit pas. ^^)

Ah ! Difficile de résumer Au Sortir de l'Ombre entre les lignes, de façon alléchante.

Technique mots-clé:
Londres, XIXeme, monstre, prêtresse, guilde,...
Mouais.

Et si je vous dis que c'est un thriller haletant qui se passe dans le Londres de Jack l'Eventeur, à la fin du XIXeme siècle, qu'il y est question d'une prêtresse protégée par une guilde de gentlemen extraordinaires, et pourchassée par une secte de fous furieux ?

Et si j'ajoute que le plus terrible personnage de cette histoire est un monstre sournois, avide, cruel, qui vit dans l'ombre de cette femme, et que si par malheur, il s'en échappe, il tue toute âme qui vive à un mile à la ronde ?

Non, ce n'est pas une lecture tranquille.
Bref... Cela me tracasse depuis une quinzaine de jours.
Je manque clairement d'expérience dans le domaine.

Siwès Chronicles - Préoccupations de l'auteur à jour sur son planning - oui c'est extraordinaire, on applaudit. Ou pas.
Il paraît que j'en ai fini avec le fil conducteur de Siwès et Tadjal. Si, je vous jure. 514 426 SEC.(En fait, ça fait 10 000 SEC que je retravaille la fin.)
Mais ce n'est pas fini. Pour la bonne raison que la fin est à étoffer, c'est un peu grossier/facile/léger/en manque d'angoisse. J'ai décidé de finir sur un teaser insoutenable, en laissant entrevoir une scène du tome 2, scène dont se souviennent peut-être certaines personnes qui l'avaient lue sur mon vieux blog.

Je scénarise l'histoire de Baxian en remontant le temps, ce qui est pour le moins étrange, mais très amusant. Le fil du scénario est déjà dévidé. Je ne fais que remonter la pelote et l'écrire en partant de la fin, ce n'est pas aussi bizarre que ça peut le sembler. Par contre, je ne sais pas si je vais enrichir en partant du début ou de la fin. Sûrement un peu à la fin d'abord tant que tout est frais, puis je repartirai au début.

Préoccupation de l'auteur qui a des copines auteurs qui ont publié
Silène, la Saveur des Figues, Editions du Jasmin (Blog au gré de mes humeurs)

ISBN: 978-2-352840-57-2
4ème de couv :
La Polynésie où vit Moana est désormais couverte de neige. Et le monde, en proie à un terrible refroidissement, doit être repeuplé de toute urgence. C’est pour cela que Moana devra bientôt se marier et avoir des enfants.
Mais Moana a un secret, son arrière grand-mère, Mémine, qui reste cachée à la maison pour ne pas être envoyée comme tous les anciens dans une maison du souvenir. Mémine raconte à Moana sa jeunesse, et comment était le monde, avant la terrible catastrophe. C’est probablement ce secret qui donnera la force à Moana de refuser sa vie toute tracée et de partir à l’aventure...
La saveur des figues est sorti !!! C'est le roman de Silène !!! Rendez-vous compte, celui-là, je l'ai eu en main alors qu'il ne faisait que cinquante pages, j'ai vécu au téléphone l'épopée éditoriale, et le voilà sur les étals, enfin ! Comble du comble, je n'en suis pas revenue, j'étais là quand Silène a ouvert le carton et l'a vu pour la première fois. Pour tout vous avouer, j'étais abasourdie. Ce n'est pas le mien, hein, mais c'était sur-réaliste de le découvrir avec sa couverture satinée, son papier de qualité, sa dédicace flatteuse... J'en suis restée comme deux ronds de flan, en fait.

Donc c'est une lecture que je vous conseille, pour vous et vos jeunes dès 12 ans. Pourquoi ? Parce qu'avec ce livre, on s'évade, on voyage, on vit une aventure, et on réfléchit, avec facilité, sur la nature humaine. Même mon mari a dit que c'était le meilleur roman du monde, et il n'est pas du genre à complimenter le premier auteur venu.

Il est beau, il est pas cher, on le trouve dans toutes les librairies Citrouille.
Et pour nos amis belges, les librairies bruxelloises avec lesquelles travaillent les Editions du jasmin sont les suivantes : Tropismes, La Licorne, Libris (espace Ruiz), UOPC.

Et vous savez ce que c'est la cerise sur le gâteau ?
C'est que que moi, j'ai la suite MOUAHAHAHAHAHAH !

2 commentaires:

Silène a dit…

Tu me fais super plaisir, je suis hyper émue, merci !
Vous savez que c'est Syven qui m'a poussée à écrire ??
Comme vous le verrez dans la dédicace, sans elle, il n'y aurait pas de livre !

Nadia Coste a dit…

Bravo pour tes chouettes avancées (prendre l'histoire à rebours, ça doit être sympa), bon courage pour la présentation d'ASLO, et un gros coeur pour nous faire partager ton bonheur pour la saveur des figues (le grand bravo va à Silène, bien sûr, sur ce coup là !)