mardi 3 novembre 2009

Compte-rendu des Utopiales

Ne mâchons pas nos mots. Cette nouvelle session des Utopiales a été un grand, un formidable moment. CoCyclics était présent en force, et j'ai un peu de peine à me rappeler l'ordre des choses à mon arrivée, le vendredi. De toute façon, je ne vais pas vous relater chronologiquement tout ce qui s'est passé. Impossible.

Ce qui est génial, c'est de retrouver ses amis et de découvrir autant de formidables personnes. J'ai été une fois de plus époustouflée par la qualité des rencontres de tous ces auteurs (et de leurs conjoints !) Evidemment, il est toujours intéressant d'échanger lors de discussions électroniques, n'est-ce pas, mais mettre un visage, un sourire, une voix sur une écriture, c'est autre chose. C'est essentiel, même.

La grande star de cette rencontre, au final, je crois bien que c'était Jean-Claude Dunyach ! Quelle chaleur humaine ! Quelle expérience ! Il nous a présentés aux bonnes personnes, il nous a chaudement félicités pour la qualité de CoCyclics, c'était absolument adorable de sa part.

Grâce à lui, j'ai eu le plaisir de discuter avec Adrianna Larusso, par exemple, et puis, dans le cadre de démarches pour CoCyclics, j'ai rencontré quelques éditeurs (on a formé des équipes, on vous en reparlera bientôt sur Tintamare). Les pauvres sont extrêmement sollicités, mais ils ont été fort sympathiques.

J'ai aussi eu le plaisir de rencontrer quelques bloggueuses que je suis depuis un moment: Tsumirë, Celia et Samantha. Mon côté despote s'est exprimé avec Tsumirë et Celia (pas qu'avec elles, hélas, les pauvres gens que je fais souffrir...), j'espère que je ne leur ai pas trop mis la pression. Elles sont charmantes, drôles, intelligentes. Ouais. Au moins.

Je n'en dirais pas moins de Samantha Baily, occupée à tenir le stand de Mille Saisons, avec laquelle j'aurais souhaité plus de temps, (j'espère qu'elle a bien vendu) mais elle m'a un peu initiée à ce qui m'attend dans le futur. Iiiiiiik ! (<- Cri de l'auteur inexpérimenté !) Et puis que dire de la visite surprise de Bénédicte, accompagnée de la délicieuse Macalys ! Pas eu assez de temps avec elles deux, hélas ! Toutefois, on a fait péter le nénuphou et le champagne (j'en ai mis partout), à savoir qu'on n'a même pas tout bu et que c'est Sire Cédric qui a fini la bouteille. (uh uh) Je ne vais pas citer tout le monde, mais les fous-rires, les parties de Loup Garou, les discussions sur l'écriture, la bêta-lecture, c'était un rendez-vous extrêmement riche sur tous les plans. Pour conclure, retrouver Silène, Blackwatch, Garulfo, Arnaldus, Roanne, Pingu, Beorn, mes chers camarades d'écriture, c'était un grand moment de bonheur. Ils me manquent déjà.
  • Un grand merci à Silène pour nous avoir hébergés
  • Un grand merci à Mappy pour avoir conduit Garulfo et moi dans le bon patelin mais pas du tout à notre destination
  • Un grand merci à la serveuse de la crêperie pour son accueil.
  • Un grand merci aux organisateurs des Utopiales pour ce rendez-vous unique (j'ai quand même pu profiter un peu des conférences cette année!)
  • Un grand merci aux permanents qui ont organisé la rencontre et pris en charge nos efforts de communication


D'autres témoignages:
Fraizochocolat
Bénédicte

6 commentaires:

NB a dit…

Et un grand merci à toi pour m'avoir fait un compte rendu en exclu hier !

De grosses bises !

Black a dit…

oh oui merci à la serveuse! :D
Le plaisir était toutafé partagé ;-) J'ai été très contente de te revoir et de faire équipe avec toi !

Benedicte a dit…

Moi aussi, j'ai été très heureuse de te revoir et j'ai hâte de remettre le couvert. Et ce Jean-Claude Dunyach, quelle énergie, mais tu ne dépareilles pas en cette matière. Bisous.

fraizochocolat a dit…

La pression ? Quelle pression ? Je ne vois pas la pression ! Lalala *se bouche les oreilles et siffle très fort*
Il n'empêche que j'ai été super heureuse de te rencontrer "en vrai" :)

Tsumire a dit…

C'est réciproque Syven. Bien heureuse de t'avoir rencontrée ! Et maintenant, vivement la prochaine occasion de tous vous revoir!

Samantha a dit…

Ça fait plaisir après autant de temps de te rencontrer ! Pour être honnête, les ventes ont été pas mal du tout, mais je n'étais pas trop dans mon assiette, et les Vartogue n'ont pas trop une âme de vendeur :p :p il fallait donc lutter seule sur le stand !