vendredi 19 février 2010

Tic tac

Le malaise de la page blanche, définitivement, ce n'est pas pour moi.

Ce matin, sans prévenir, j'ai eu une nouvelle idée de roman, de la bit-lit, avec des vampires pour cette fois (je hais les vampires pourtant). Le pitch, le début de syno, et surtout les lignes directrices, sont carrément... mordants.

Ce serait un chouette projet, plutôt vendeur, très rythmé, avec une ambiance sombre mais un poil humoristique. Mais, évidemment, où trouverais-je le temps de l'écrire ?

Alors je vais le ranger dans un petit carnet, avec mes licornes et griffons, le passager, les trois tomes du Crépuscule du Cinquième Cercle, et le tome possible d'une suite à donner à Au Sortir de l'Ombre.

Aurais-je un jour le temps d'écrire toutes ces histoires ?
Je ne pense pas, et parfois, ça me rend triste.

5 commentaires:

Black a dit…

Tu souffres aussi d'une Muse hyperactive ;-)
(sur une note toutafé personnelle, une suite à ASLO me plairait bien aussi!!)

NB a dit…

Tu es Dark Syven ! Tu es une transmetrice ! Moi, je crois que tu va y arriver !

Célia a dit…

Je trouve qu'il serait encore plus triste de manquer d'histoire à raconter. Avoir une Muse hyperactive n'a pas que des inconvénients. Allez Syven !

Eli

Syven a dit…

C'est vrai ça! Merci !

idmuse a dit…

Une image sur le web est de 72 pixels par pouce alors qu'une carte en nécessite (souvent) 300. Ça fait donc une taille différente.
email moi si tu deviens chauve ;)