vendredi 30 juillet 2010

Icarus

Ce matin, un pigeon perché sur un câble m'a donné une histoire. Il s'est juste gratté le bec avec son aile. Cela m'a préoccupée le temps de me garer.

J'ai oublié l'intrigue presque aussi sec, dès que je me suis connectée au travail.

Et puis, en trempant mes lèvres dans mon thé, elle m'est revenue. Cette fois, je l'ai notée.

Certaines histoires incongrues, qui arrivent de nulle part, sont très déterminées. Il ne faut pas les contrarier trop longtemps.

En plus, celle-là va m'offrir de quoi rêvasser. Peut-être même qu'elle me poussera à commettre une nouvelle pendant les vacances. Sait-on jamais.

2 commentaires:

Nicolas B. Wulf a dit…

Excellent ! ^_^
Bonne inspiration !

Nadia Coste a dit…

Rhou Lrouhou...

(ceci est une pâle imitation d'un pigeon bruité à la bouche)