jeudi 15 mai 2008

Entre deux sacs

Je ne fais pas que coudre quand même.

D'ailleurs, là, je travaille un peu sur ASLO. Je profite de la sieste au lieu de passer l'aspi dans la voiture comme promis à mon cher et tendre (heureusement qu'il ne vient jamais sur ce blog.)

Donc comme je bossais, il m'est venu à l'esprit que les écrivains (pseudo ou vrais) étaient quand même un minimum fêlés.

Attendez voir, j'ettaye.

J'habite en Bretagne, sur la pointe nord, et c'est présentement l'été chez nous. Au lieu de lézarder sur une chaise longue en me délectant de la lecture que m'a offerte Conteuse, qu'est-ce que je fais ? Je m'enferme pour écrire ! Et je vous parie que je ne suis pas la seule à faire ce choix peu judicieux. S'il pleut tout l'été, j'aurais bien le temps d'écrire, pas vrai ? Rha.

6 commentaires:

Baldwulf a dit…

On dirait moi ! ^_^

On ne peut pas dire que je tienne particulièrement longtemps au soleil... et je reviens souvent déguisé en bâton de surimi taille humaine ! :-p

Mais bon, l'inspi avant tout !!!

Syven a dit…

Alors donc, ça marche bien aussi pour ton inspiration le eee ? :)

Gabytrompelamort a dit…

Oui, mais grâce à ton eee tu peux écrire dehors au soleil ! Hé hé...
Pas d'excuse. ;)

Roanne a dit…

C'est l'une des raison pour lesquelles je ne suis vraiment pas motivée pour me remettre à écrire ou corriger : j'ai besoin de prendre l'air en ce moment.

Samantha a dit…

Profitons du soleil !
Et le soir... avant dodo...

Tsumïre a dit…

Tiens, je suis de l'avis de Roanne. J'ai la phobie de la page blanche alors j'évite d'en ouvrir une ;)

Allez Syven, profite donc du soleil.