mardi 24 juin 2008

Le mythe de la fin originale

Je ne sais pas pour vous, mais je me rappelle rarement avoir été surprise par une fin. A dire vrai, je ne me le rappelle pas. Une bonne fin de mon critère tout personnel, est une fin bien amenée, qui laisse à penser à l'histoire, comme si on prenait le temps de la digérer... C'est un sillage derrière une barque qui s'éloigne... Hum. Arrêtons quelques instants les comparaisons foireuses.

En règle générale, je préfère les fins ouvertes, et bien souvent, c'est ainsi que se terminent mes propres histoires. Petite, j'ai adoré l'histoire sans fin. Est-ce que ceci explique cela ? (Uh uh.)

Bon, mais est-ce que ça existe une fin originale ? Qu'est-ce que c'est ? A quel point cela compte-t-il ?

Dans Neverwhere (je me prosterne aux pieds de Neil Gaiman et je lui bave sur les chevilles), la fin n'est pas excentrique, mais le roman est magique.

Vu que je suis en passe de terminer Au Sortir de l'Ombre, et que je suis une personne très maligne, je viens juste de me poser la question. J'ai ma fin, ma bonne petite fin qui me plaît bien, un peu ouverte, un peu sympathique, mais c'est très subjectif bien sûr, et je suis incapable de la juger de façon objective. Mais tout mon roman me mène là. Il mène inexorablement à ce point-là. Alors, il est un poil trop tard pour faire machine arrière si j'exprime plus de doutes (ce serait ballot quand même).

J'ai l'impression de tout jouer sur un coup de poker. Mais je ne me rappelle pas qu'on m'ait déjà dit que la fin d'un de mes textes déchirait (enfin pas les critiques littéraires en tout cas !)

Mais si vous avez une définition, ou une recette à appliquer pour s'assurer que la fin est originale, je suis preneuse, et Robert aussi.
:D

6 commentaires:

Gaby a dit…

Tu peux la rendre originale dans ta manière de l'écriture, dans la forme, pas forcément dans le fond.

Je ne crois pas qu'il faille à tout prix une fin originale, mais plutôt une fin bien trouvée, qui mette tout le monde d'accord de manière objective. Après, subjectivement, les affaires de goût, tout ça... la fin ne sera pas bonne pour tout le monde. ;)

Barbaso a dit…

Les fins que j'ai lues (évidemment, je ne risque pas d'avoir lu la fin de La course de la lumière que j'attends depuis si longtemps) sont très bonnes, pourquoi t'inquiètes-tu ? Avance, tu dis toi-même qu'elle coule de source !!! Vas-y ! (j'ai l'impression de t'encourager pour un grand saut !)

Syven a dit…

>So, c'est effectivement le grand saut. C'est le final, l'aboutissement de 18 mois de travail. Et c'est seulement maintenant que je me pose al question. Etrange, non?

Barbaso a dit…

Pour la peine, je me suis remise au boulot, j'espère que ça t'encourage !!!

Vincent a dit…

>Barbaso: je t'aime :D

Vincent a dit…

(c'est pas vincent, c'est syven)