mardi 8 juillet 2008

Pétard !

Pétard de mortadelle ! J'ai oublié mon carnet.

Celui-là.



C'est très ennuyeux. Parce que ce midi, j'attaque les corrections. Vous ne comprenez rien, c'est normal. J'ai besoin de ça pour noter à l'écrit mon "plan". Je planifie toujours les points que je corrige. Et comme mon eee n'a pas 2 écrans et que rien ne me saoule plus que de vagabonder d'un fichier ouvert à un autre, j'ai besoin de mon carnet pour ne pas perdre mon fil directif (je suis à la limite de l'impropre là). Oui, je profite du luxe de deux écrans au boulot, c'est la panacée. On s'habitue vite au superflu qui ne l'est plus.

Pour en revenir à nos râtures, je suis un genre de fétichiste. Je ne peux pas travailler sans mes outils. En plus, je suis une obsessionnelle (je parie que les docteurs adoreraient s'âbimer dans les méandres de ma bêtise). Donc sans mes outils, j'ai peur de faire du mauvais travail. Quelle sale bête je fais. Je vais aller me chercher un cahier au stand fourniture du plus gentil employeur du monde, histoire de ne pas me retarder.




N'empêche je suis dégoûtée. On a failli prendre des billets pour Londres la semaine dernière, et finalement, les taxes d'aéroport coutant une fortune, le projet a avorté dans l'oeuf. Ca faisait trop cher pour très peu de temps sur place. Trop nul.

Je me voyais déjà...

Dans l'East End à humer les odeurs, sur le port, à chercher mon itinéraire.
Dans St Pancras Old Church à chercher mes portes dérobées et à fureter entre les soutanes sous un prétexte fallacieux.
Dans les quartiers de Londres à choisir de nouvelles rues, photos à l'appui, pour localiser les demeures de mes personnages.

Geez.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

ah je compatis pour Londres. J'adore cette ville. Tu ne perds pas de temps dis donc ^^

Gaby a dit…

Ah la la, moi aussi je ne suis rien sans mon carnet.

Si jamais tu trouves un moleskine dans ton coin... ce sont les meilleurs. *hearts*

Elodie a dit…

Pour Londres ne regrette pas trop... Il aurait fait froid, humide, tout aurait été trop cher et pire que tout, vous auriez du manger de la cuisine anglaise :p

Oui, je garde un très mauvais souvenir d'un bref séjour là-bas... ;)