lundi 7 juillet 2008

Yata !





635 494 signes, c'est la taille du premier jet d'Au Sortir de l'Ombre.

Au terme d'un WE de tergiversation (des heures et des heures à pseser le pour et le contre pour échapper à mon syndrôme de jeune écrivain (oui, j'ai déjà un deuxième opus en tête alors que j'avais juré que ce ne serait qu'un one-shot, mais celui-ci devrait s'auto-suffire avec ce que j'ai écrit), donc je disais au terme d'un long Week-End, j'ai posé le mot FIN. C'est fou ce que ces trois lettres pèsent lourds.

Enfin. Fini.

Je n'ai plus qu'à relire.

Mon fichier de points à revoir est une liste d'une bonne page. Mais c'est très faisable.

7 commentaires:

Nicolas B. Wulf a dit…

Félicitations !!!! :o)
J'imagine aisément l'intensité de ta satisfaction à la vue de ces trois pauvres lettres, si riches de sens et d'émotion !

Anonyme a dit…

re-félicitations! Ca me fait rire, tiens l'idée du deuxième opsu alors que c'est censé être un OS. j'avais exactement le même syndrome ;-)Belle bafouille en tout cas! Go go go pour les corrections maintenant!

Cindy

Gaby a dit…

Magnifique ! Félicitations. =)

Pour le syndrôme du deuxième opus, idem. J'ai longtemps hésité à en faire un pour *Entrechats*, qui se suffit à lui-même même si j'ai tous les éléments nécessaires à une suite accrocheuse. Mais je me retiens aussi. ;)

YOU GO GIRL !
Bravo ! :D

Mélanie a dit…

t'as pleuré?
je crois que moi, j'aurais pleuré, un bon moment même...

bravo!

angel a dit…

Yeeeeeeeeeeeaaaaaaaaaaaa, bravo miss! :-))))

Syven a dit…

Merci ! ^^

> Mélanie: Je n'ai pas pleuré. :D

Loïs de Murphy a dit…

Congratulations !!!!