lundi 5 janvier 2009

Aujourd'hui, le médecin m'a rendu visite. J'ai eu le droit de faire la loque sur le canapé toute la journée, shootée aux médocs forts, incapable de fermer l'œil et d'aligner deux neurones. Ce post sera donc court. Enfin, j'espère. J'y mets mes ultimes forces.

Donc suite à ma lobotomisation devant Xena la guerrière, il a fallu que je me résolve* à sortir pour récupérer l'arrêt de travail en question (le médecin n'en avait plus, rupture de stock ma bonne dame, elle les a distribués à des états grippaux ce matin.) Je devais aussi faire des courses de haute nécessité (plus de kleenex ni de PQ - ouais bon, je sais, pas très glamour, mais aujourd'hui j'avais rien de glamour.)

Expédition des courses, 20 minutes top chrono. J'ai suivi la liste sans me poser de questions et sans regarder les promo. D'habitude, j'oublie la liste dans mon sac à main aussi, c'est vrai que c'est un peu con.

Sauf que j'avais fait une sortie avant midi pour aller me chercher mes médocs, que j'avais payés avec ma carte bleue (bonne mutuelle mais pas de tiers payant.)

A la caisse du supermarché, pas de carte bleue. PAS DE CARTE BLEUE. Est-il utile de préciser que je sors toujours sans mon chéquier ? Je fouille le sac avec cette image en tête, moi sortant de ma pharmacie la carte à la main. Je fouille, la fièvre monte direct dans le cerveau... Je laisse le caddy, je fonce à la maison, et je cours dans tous les sens malgré mes bronches agonisantes, sans trouver la carte magique. Donc je retourne au supermarché avec le chéquier.

Fallait me voir courir, siffler et tousser, étant donné qu'il me restait 8 minutes pour payer et arriver à l'heure chez la nounou.

Et quand je suis rentrée, que j'ai dit à mon chéri quelle exténuante aventure je venais de vivre, forcément, il n'a retenu que l'absence de carte bleue dans mon sac à main. Donc on a fouillé.

La carte était dans mon porte-feuille, mais pas à sa place.
Avec la fièvre, je ne l'ai pas vue. Gni.

* J'ai regardé sur conjugaison.com, aucun mérite, trop fatiguée.

11 commentaires:

Barbaso a dit…

Ma pauvre princesse... Je te assure si je te dis que sans grippe, j'ai réussi à perdre ma CB et qu'on ne l'a toujours pas retrouvée depuis deux mois... Evidemment, on a fait opposition mais Trouf ricane en disant qu'un jour, elle réapparaîtra miraculeusement...

Matteic a dit…

Toutes mes pensées guérisseuses à toi.
Bises (de loin).

Anne a dit…

Bon ben soigne toi bien... maintenant que la frayeur est passée !

Chwip a dit…

Je compatis.
Pour la carte bleue, j'avoue que je fais pas mieux, sauf qu'en général elle est juste au fond de mon sac.
A cause des petites vieilles.

C'est gonflant les petites vieilles, ça reste trois plombes en caisse quand elle est devant soi, mais quand elle est derrière, à peine la caissière (elles méritent des médailles, ces personnes !) a-t-elle annoncé le montant que la petite vieille pousse pour te piquer la place.

Du coup, je jette la CB dans mon sac avant de m'enfuir avec mon butin. Manquerait plus qu'elle me flanque un coup de canne !

Elodie a dit…

Ma pauvre... Je compatis !!!
Un seul jour d'arrêt, c'est un peu raide... J'espère que ça ira très vite mieux !

NB a dit…

Courage Syven !
Moi, j'ai réussi une fois, en sortant ma carte bleue, à FAIRE TOMBER ma carte vitale entre les rouleaux de la caisse.
On a eu beau faire (et même démonter la caisse), on n'a pas pu la récupérer. Et qui a du refaire faire sa carte vitale ? Hum.

Syven a dit…

> Chwip, NB : vos histoires me réchauffent le coeur.

Bon, ben moi, je dors pas à cause de la dose de cheval ingérée ce midi. Je vous jure, j'ai comme des bâtons d'allumettes dans les yeux.

Je veux dormir, ouiiiiiiin.

Blackwatch a dit…

prompt rétablissement, Miss!

Anonyme a dit…

Rien à voir avec le sujet mais j'étais en peine d'inspi depuis 6 bons mois et je suis tombé, un peu par hasard sur "les aventures de Robert".

Ben merci beaucoup, ça m'a fait beaucoup de bien, et ça devrait me remettre en selle.

Bon courage pour la maladie (moi, c'est déjà passé).

Mélanie a dit…

Quand on a de la fièvre, on se mouche dans du sopalin, on s'essuis les fesse au papier cadeau s'il le faut MAIS on ne sort pas...es-tu folle, tu aurais pu te faire renverser par un caddie....

bon retablissement;

Mélanie

Roanne a dit…

Courage ma belle, je compatis car je sais à quel point c'est pénible d'être mal et d'être quand même obligée de se bouger.
Pour la CB, tout pareil, puis je critiquerai jamais, tu te souviens que c'est mon code que j'avais oublié ? Devant l'appareil pour me servir du gazoil alors que j'étais déjà en réserve et en retard pour aller bosser ? Je te dis pas les railleries dont j'ai fait l'objet à la maison pendant un mois, le temps que ma banque me débloque ma carte et que je retrouve mon code...
Alors, compassion à 200%.
Soigne-toi bien !
(et bises à tes hommes quand tu seras guérie !)