lundi 17 mars 2008

En série

Faisons les comptes. Je n'ai plus ni le téléphone, ni le net (problème de provider), ni non plus la télé (problème de décodeur canal - on reçoit par satellite dans notre coin). Un des deux téléphones fait drôlement chauffer ses piles, le tourne-broche du four ne tourne plus, la dernière tempête a cramé toutes nos plantations fraîchement plantées — car le sel porté par le vent brule tout sauf la pelouse qui continue de monter...

Hum. Comment dire ?

Ce serait bien que ça s'arrête là, tant qu'il n'arrive rien de trop ennuyeux.

2 commentaires:

Zordar a dit…

C'est la grosse loose ma pauvre ! Y'a pas un chat noir dans le coin ?

nonolerobot a dit…

je compatis totalement. j'ai déjà lu ça sur le blog sur ton haricot mais pas moyen d'y laisser un message et ce n'est pas faute d'essayer